Quelques dispositions a prendre avant de faire tomber un mur porteur

Bob Dylan

Bob Dylan

Rédacteur et Expert Design

Articles récents

L’homme a souvent besoin davantage d’espace pour s’épanouir et bien se sentir à l’aise. Ce besoin d’espace se fait senti partout, même dans la maison. Ainsi, la seule limite visuelle qui s’oppose entre vous et votre besoin d’espace est le mur. Et la seule manière de repousser les limites de votre chambre ou pièce est de faire tomber ce mur. Cependant, si ce dernier est porteur, il faut prendre certaines dispositions avant de l’abattre. Qu’est-ce qu’un mur porteur et quelles sont les dispositions à prendre avant de l’abattre ?

Définition d’un mur porteur

Encore appelé mur de refend, le mur porteur supporte la majorité des charges de la maison. Il est au centre de la stabilité de la maison, car sur lui repose la charpente, le pignon et autres structures de la toiture. Toutes les maisons disposent de mur porteur, car sans ce dernier, la maison est fragile et sujette à toutes sortes de déséquilibre.

Pour cette raison, faire tomber un mur porteur implique nombre de précautions. Sans prendre des dispositions pour l’après-casse, votre maison risque de tomber en ruine. Pour éviter cela, certaines dispositions doivent être prises.

Les dispositions nécessaires

Tenir compte de la fonction du mur

Le mur porteur peut remplir trois principales fonctions. D’abord, il peut supporter la charpente de la maison. Ensuite, le plancher peut reposer sur le mur refend. Enfin, il peut être le support d’un autre mur. Dans ces trois situations, le mur porteur est soit sur la façade, soit un mur mitoyen. Il est important d’en tenir compte.

Tenir compte du type de matériau de construction du mur

Pour procéder à la détermination du type de matériau de construction, il existe une petite technique simple. Celle-ci consiste à tapoter le mur et être attentif au retour sonore. Deux principaux sons peuvent résonner : un bruit creux et un bruit plein et mat. Dans le premier cas, ce mur est fait de cloison et ne peut donc pas être porteur. Dans le second cas, un bruit plein est synonyme de mur porteur et d’une solidité optimale.

Lorsque vous avez la confirmation qu’il s’agit d’un mur porteur, il reste à reconnaitre le type de matériau. Six principaux types de matériaux servent à construire un mur porteur. Il s’agit de :

  • Les briques ;
  • Le béton armé ;
  • Le bois, le béton ;
  • Le plâtre ;
  • Les pierres.

Au-delà de ces matériaux, les parpaings sont généralement utilisés pour une construction durable.

Tenir compte de l’épaisseur du mur porteur

Pour le poids qu’il supporte, le mur porteur est reconnu par son importante épaisseur. Lorsque le mur que vous comptez abattre est moins épais que 15 cm, alors il n’est pas porteur.

Tenir compte de la réglementation en vigueur

La loi prévoit des dispositions pour mieux contrôler les travaux de réfection et de casse à la maison. D’abord, lorsque ces derniers concernent le mur extérieur par exemple, il faut informer d’avance la mairie. Le service de l’urbanisme doit être au courant qu’une telle opération aura lieu. Ensuite, lorsqu’ils concernent le mur mitoyen, il y a nécessité qu’un état des lieux soit fait. Puisque le mur sépare deux propriétés, les deux voisins doivent se mettre d’accord avant la réalisation des travaux. Enfin, il faut nécessairement disposer d’une attestation pour faisabilité avant d’abattre un mur porteur.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Nos catégories

Des conseils pratiques pour rénover votre intérieur.

Nous testons des dizaines de produits et les comparons pour vous.

03/

Problème de toit ? Fuite ? Nous vous aidons

04/

Les meilleurs outils à petits prix.

05/

Problèmes de canalisations ? Nos experts vous répondent.

06/

Vous voulez construire une piscine ? Les étapes essentielles.